Mysterious Academy
Bienvenue, venez nous rejoindre n'hésitez pas si vous avez des questions ou autres...


Un lycée bien étrange avec toutes formes de personnalités si particulières...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Levenken Nominoë
Entre la mer et les étoiles
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Dim 3 Avr - 11:53

Levenken n'était pas depuis longtemps à l'Académie. Elle n'y connaissait d'ailleurs personne....
... Ce qui lui était bien égal.

Elle arpentait les lieux depuis une demi-journée qu'elle était là, silencieuse et indifférente, sa longue chevelure aux teintes corbeaux flottant au gré d'un vent inexistant. De sa démarche aérienne, elle s'était glissée sans bruit dans l'imposant bâtiment principal de l'Académie, curieuse d'évaluer un peu son nouveau "monde".
C'était vaste, un vrai dédale. Cela ne l'effrayait pas du tout, de plus, elle était persuadée que d'ici quelques jours ces lieux n"auraient plus aucun secret pour elle. Comme tous les nouveaux ici, quoi.

L'Océane n'était cependant pas venue seule à l'Académie. Lumipallo, son chat, était présent aussi? Juché très souvent sur son épaule - Ce qui est en soi un fait prodigieux : Une aussi grande bête tenant en un équilibre parfait sur une frêle épaule de jeune femme - le matou était énorme, et doté d'yeux saphir luisant comme des perles rares. Le plus impressionnant était sans doute le pelage de neige argentée qu'il arborait, foisonnant, doux, et de surcroît, il était rare de voir Lumipallo perdre ses poils, ce qui constitue un net avantage par rapport au reste de la gent féline, très désapprouvée pour cela.

Levenken errait donc, l'énorme boule argentée proche des 10 kilos sur son épaule... Mais errait-elle ?
Non, pas vraiment. Lumipallo avait faim, et la cantine n'était pas toute disposée à nourrir tous les animaux des élèves, comme on lui avait bien fait comprendre. "Il y a assez de souris qui courent dans les environs", lui avait-on rétorqué, sur un ton malgré tout courtois.

Mais qu'à cela n'y tienne : Au Foyer, la Celtique avait ouï l'existence d'une Réserve, où - apparemment, on ne pouvait se rendre car magiquement protégée.
C'est donc là qu'elle allait, et les dirigeants de cet endroit semblaient bien sûrs de leur protection de cette Caverne d'Ali Baba gourmande car le chemin pour s'y rendre était clairement indiqué dans les couloirs.

Elle finit par la trouver. C'était une simple porte de bois, là, stupide et quelque peu agaçante : Lélène espérait trouver quelque chose de plus palpitant.
Elle tendit la main vers la poignée de cuivre, mais, au moment de la toucher, elle fut projetée et traversa tout le couloir sur les fesses.
Lumipallo avait lestement - car malgré son gabarit il restait extraordinairement souple et rapide - sauté de son épaule à temps, et il exprimait son mécontentement par des miaulements indignés.

Levenken se releva, indéchiffrable. C'était donc cela ? Elle rajusta un de ses foulards de nacre autour de son cou, lissa sa robe blanche et s'avança d'un pas résolu vers la porte. Mais non, elle s'arrêta.

"- Pchschschschschst Lumi, viens là, je ne fais pas ca pour moi hein."


Le chat, après un regard venimeux à la porte, s'approcha et l'Océane le prit dans ses bras.
Puis elle avança de nouveau vers la porte, mais, cette fois, ne pris pas la peine de toucher la poignée, elle passa tout simplement au travers du panneau. Quel pouvoir pratique !

EUne fois à l'intérieur, elle déverrouilla la porte de la Réserve. Elle est nouvelle, si quelqu'un la voyait sortir illégalement... Elle n'aurait qu'à sortir normalement, et si par un malencontreux hasard quelqu'un l'aperçoit, elle pourrait toujours plaider que la porte n'était pas verrouillée, et qu'elle ne savait pas que c'était interdit.
En outre, comme elle était la seule à savoir que la protection magique était enlevée, personne ne se risquerait - logiquement - à entrer, donc elle était tranquille.

La pièce était claire, haute de plafond et vaste. Tout semblait si bien rangé : Il n'y avait que des tables de travail en bois brut vernis surmontés de placards accrochés directement au plafond.
Levenken allait se résigner à ouvrir tous les placards, mais Lumipallo avait sauté sur un des bars et avait poussé un grand miaulement fort peu discret devant un desdits placards. Lev' s'y avança prestement, et sachant que ce se son compagnon voulait était dedans, elle l'ouvrit sans plus attendre.


"- Des pétales de jambon, hmmm ? Sale gourmand."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoichi Ukitaka
♠ Loup céleste argenté ♠
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Ven 8 Avr - 20:33

« Y a rien à faire, je m'ennuie. »

Chose normale lorsqu'on exécute une tâche qu'on aime pas, ou alors qu'on attend une délivre quelconque. Ce qui était moins normal était qu'il se trouvait en plein cours - le premier qui plus est - avec le soporifique monsieur Grandmont. Sans tarder Yoichi fut "évacué" de la salle de cours, avec pour ordre de recevoir sa punition auprès du Directeur Ashe The Stempead en personne. La moitié des garçons étaient impressionnés par cet élan de rebellion, et certaines semblaient admiratives. Sous le regard vaguement colérique du professeur, Yoichi marcha d'un rythme soumis, comme acceptant sa mésavanture. Mais dès que le prof retourna dans la classe, il réadopta son allure pleine d'arrogance.

Se rendre dans le bureau d'Hache de guerre ? Il est cingé ce prof, se dit Yoichi. S'il l'apprenait, il avertirait son père qui n'hésiterait pas à se taper les milliers de kilomètres les séparant. À cette idée, il frissonna.


« Bon où aller maintenant ? »

Vu qu'il venait d'avoir une journée de libre, il s'agissait maintenant de la remplir comme il se fallait. Il descendit au rez-de-chaussé, arrivant dans le Hall. Il fureta, observant chaque détour donnant pour ne pas apercevoir un prof. Fatigué de tant regarder, il s'assied sur les marches de marbre pur quand son estomac réclama le petit déjeuner qu'il avait sauté. Il se dirigea derechef vers la cantine, avant de se souvenir qu'elle était fermée à cette heure-ci. La seule autre possibiité était... la Réserve. Même protégé par un champ de force, il pourrait entrer avec son pouvoir.

Gagnant par de nombreux détours le chemin, il faillit se trouver nez à nez avec un homme de la Cross Guard. Depuis que l' "autre" avait instauré ce maudit couvre-feu, les types de la Cross attrapaient quiconque se trouvait dans les couloirs, en dehors des profs. La porte de bois minable était devant Yoichi mais... quelque chose clochait. Depuis tout petit, le jeune homme avait développé une aptitude qui lui permettait de ressentir si de la magie résidait en un lieu, et là rien, pas la moindre trace sur la porte. Quelq'un aurait réussi à entrer dedans sans rien alerter ?

Pour une fois décidé, il s'approcha de la porte sans faire une bruit et appliqua sa main sur le chambranle de la porte. Se concentrant sur un point, il apposa son pouvoir de neutralisation sur le mur, la porte et l'intérieur de la pièce elle-même. Ainsi, rien n'y personne ne pourrait utiliser son pouvoir à moins de savoir rester en l'air pour pouvoir l'utiliser. Le contre-coup de sa technique fut qu'il était lessivé et sa faim n'arrangea rien. Yoichi ouvrit si doucement la porte qu'elle ne fit aucun bruit. Il entra et vit de dos une jeune fille et son imposant chat, occupé à vider les placards.


« ... Sale gourmand. »

Manifestement, elle n'était pas dangereuse. Tout aussi silencieusement, il prit une pomme et croqua dedans, attirant enfin l'attention sur lui. Sans se presser, il croqua une deuxième fois. Ilavala et prit la parole.

« C'est pas tous les jours qu'on voit des voleurs consommer leur butin sur place. Qui êtes-vous ? »

Oh, qu'il est désagréable quand il parlait comme ça. Il bloquait la seule voie pour sortir, ce qui faisait qu'elle était obligé soit de se battre sans ses pouvoirs, soit de parler afin d'acheter son silence. Mais une choses était sûre, il obtiendrait ce qu'il voulait. Souriant, il croqua encrore dans sa pomme juteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levenken Nominoë
Entre la mer et les étoiles
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Ven 8 Avr - 23:45

L'Océane était fort bien aisée de trouver autant de victuailles pour Lumi. Lumi était en effet un chouia boulimique, et, comme si cela ne suffisait pas, il était relativement fin bec.
Mais sa petite excursion ici promis mondes et merveilles gustatives au félin : Viandes aussi variées que délicieuses, lait crémeux, poissons fumés... Il était inutile de dire que Lumipallo ne mangeait, tout fin bec qu'il soit, pas grand-chose d'autre. Malgré sa taille imposante (plus proche du lynx que du chat, en fait) il n'en gardait pas moins un régime alimentaire typiquement félin.

Levenken avait sciemment ouvert la porte, afin de se justifier de sa présence ici en cas d'entrée de quelqu'un. Cela ne voulait pas pour autant dire qu'elle s'attendait à la venue de quelqu'un, justement.

Elle vaquait à ses occupations, ouvrant quelques placards à la demande par miaulement de la boule de poils argentée. Puis, elle en extirpait les divers aliments, qu'elle rangeait avec soin - Levenken étant une personne presque maniaque - dans un sac à lanière gris, qui faisait beaucoup penser à un discret sac de cours, le genre de sac que justement, Levenken aimait à porter, et que, donc, personne ne songerait à en explorer le contenu.

Et elle n'entendit pas les pas furtifs de la personne qui était entrée, elle n'entendit pas non plus les mastications d'une pomme.
Levenken ne raffolant guère des combats et autres démonstrations de force ou de supériorité, elle ne prenait absolument pas la peine d'améliorer ses sens.
Ce qui mit la puce à l'oreille de L'Océane, ce fut Lumipallo.
Notons que ce dernier était très protecteur avec son amie, et, bien qu'il ne fut qu'un chat, son gabarit était important, et sa vitesse très surprenante, si bien que même la plus puissante des personnes au monde pourrait se laisser avoir par surprise s'il en venait à bondir. Bon, rien ne disait qu'après ce potentiel bond, le chat resterait intègre.....

Toujours est-il qu'il s'était tourné vers l'entrée, braquant ses yeux de saphir vers la porte, et se désintéressant soudainement de toute nourriture - la nourriture, qui était, rappelons-le, le but de cette excursion dans la réserve.
Levy' n'eut pas à chercher : A peine Lumipallo retourné, elle avait noté ce changement, mais une voix vint sur le champ la conforter avant qu'elle ne se soit retournée.


"- C'est pas tous les jours qu'on voit des voleurs consommer leur butin sur place. Qui êtes-vous ?

Elle fit volte-face avec la légèreté d'un courant d'air, et adressa un sourire au nouveau venu. Un jeune homme blond aux airs de fierté évidente. Mais elle se permit d'emblée de le tutoyer : Il semblait à peu près aussi âgé qu'elle, ce devait donc être un élève.

"- Oh, tu sais, le seul voleur ici, c'est Lumi, mon chat. Moi, je ne mange pas de pomme, cela ne fait pas de moi une voleuse directe, donc."

Ses yeux, pétillants de malice, fixèrent brièvement la pomme mordue du jeune homme. C'était un juste retour taquin et presque espiègle, en réponse à l'indiscrétion du "qui êtes-vous".
Cette question, qui aurait pu être for impolie vu le ton sur laquelle elle était posée, mais Levenken n'en portait pas de jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoichi Ukitaka
♠ Loup céleste argenté ♠
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Dim 10 Avr - 12:15

Malgré sa présence, la jeune fille se retourna avec légèreté comme si se trouver là fut naturel. Elle sourit de manière assez candide, ce qui rafraîchit Yoichi. Il s'attendait à ce qu'elle prenne peur et essaye de s'enfuir, ou encore qu'elle se mette à l'attaquer juste pour s'enfuir aussi. Mais là, elle souriait.

« Oh, tu sais, le seul voleur ici, c'est Lumi, mon chat. Moi, je ne mange pas de pomme, cela ne fait pas de moi une voleuse directe, donc.

- Et tu vas me dire que c'est le chat qui a réussi à ouvrir une porte protégé par un puissant champ de force. D'ailleurs, ça m'intrigue, comment as-tu pu réussir à entrer ? »

Yoichi n'avait pas vraiment apprécié de se faire tutoyer par une petite voleuse, mais il n'allait pas se priver. Et puis, elle avait raison sur un point : elle n'avait rien volé, ni mangé de pommes. Il était plutôt amusé au final par l'aplomb de la jeune fille dont il ignorait le nom. Poussant deux, tois caisses pour pouvoir s'asseoir, il finit par lui en offrir. Du coin de l'oeil, il vit le chat le guetter d'un oeil mauvais.

« Et donc ce Lumi - c'est ça ? - est le seul coupable de cette forfaiture. Tu es donc une sorte de victime. Mais pourquoi ne pas aller à la cantine, plutôt ? Ils n'auraient pas refusé quand même... si ? »


Dernière édition par Yoichi Ukitaka le Ven 15 Avr - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levenken Nominoë
Entre la mer et les étoiles
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Dim 10 Avr - 22:22

La situation aurait pu être gênante si la simplicité naturelle de Levenken ne l'avait pas rendue légère, voire anodine malgré l'évidente enfreinte du règlement de l'Académy fait ici.
Lélène était toujours égale à elle-même, cette fille simple qui se complaît à passer pour la gentille de service sans ennuis, quitte à être prise pour une idiote.

Le garçon blond aux reflets dorés enchaîna sur la précédente tirade de l'Océane sur le ton de la conversation :


"- Et tu vas me dire que c'est le chat qui a réussi à ouvrir une porte protégé par un puissant champ de force. D'ailleurs, ça m'intrigue, comment as-tu pu réussir à entrer ?"

Elle lui adressa un sourire radieux et complice. Il n'était pas sot, le gaillard, en semblait volontiers se prêter au jeu des subtilités que Levenken avait lancé, ce qui la réjouissait, d'ailleurs.
Il s'assit sur une pile de caisses, et Levenken, suivant cet exemple, en fit autant.
Elle avait noté qu'il était pas du vouvoiement au tutoiement, ce qui n'était pas sans détendre, d'une certaine façon, l'atmosphère.


"- Et donc ce Lumi - c'est ça ? - est le seul coupable de cette forfaiture. Tu es donc une sorte de victime. Mais pourquoi ne pas aller à la cantine, plutôt ? Ils n'auraient pas refusé quand même... si ?"

Ses yeux gris-vert pétillant de malice, elle répondit d'un ton désinvolte.

"- Oui, c'est bien Lumi. Lumipallo, pour être exacte, mais bon... Il est en effet le seul à qui profite le crime, je ne peux être considérée au pire comme complice dudit crime, puisque comme tu l'as si bien dit, il a fallu passer cette porte. Et, je serais une menteuse éhontée en disant que je n'y suis pour rien... Mais mon Lumi a peut-être des pouvoirs magiques, qui sait ?"

Elle s'interrompit un instant, jetant un regard pensif à son compagnon d'argent, puis se retourna vers son interlocuteur. Il était à coup sûr un élève (c'est aussi pour ca qu'elle s'était permise de le tutoyer) donc elle pouvait lui dire la vérité - Le mensonge étant une chose qui l'horripilait particulièrement.

"- Mais, je ne pense pas, non. Ce champ de force n'a bougé que quand j'ai déverrouillé la porte de l'intérieur. Il m'a simplement suffit de passer au travers pour entrer."


Comme pour montrer, elle se leva avec nonchalance, et alla vers la porte, puis, passa son bras au travers du bois de la porte, comme l'aurait fait un fantôme.
Adressant un clin d'œil au garçon resté sur ses caisses, elle y retourna avec élégance, et repris :


"- Quant à la cantine, ils ne veulent pas donner quoi que ce soit pour Lumi. Je t'avais bien dit que je n'étais que complice du crime, ce n'est pas pour moi que je viens ici, je ne suis pas une boulimique, contrairement à cette boule de poils.
Oh, mais j'en oublie les bonnes manières : Moi, c'est Levenken, et il est rare de voir les voleurs consommer leur butin sur place ET interroger d'autres voleurs..... Que fais-tu donc ici ?"


Le retour de flammes prévu : Après tout, elle avait été sincère - comme presque toujours - et ne se cachait nullement. Elle espérait juste qu'il soit fair-play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoichi Ukitaka
♠ Loup céleste argenté ♠
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Sam 16 Avr - 12:30

Le dialogue entre eux deux se déroulait sans silence gêné. La nouvelle répondait avec simplicité arborait un sourire malicieux. Ce qui agacait légèrement Yoichi, ce constant sourire. Tous les hypocrties l'arboraient sans vergogne, coincé dans leur petite et pitoyable réalité. Même si au fond de lui, il le sentait qu'elle était différente de ces derniers. Lumi - car telle était son nom - se léchait les babines avec une nonchalance si propre au félidés. Choppant au passage une deuxième pomme - par Artémis qu'il avait faim -, il écouta silencieusement la petite voleuse se défendre misérablement en accusant le chat de l'avoir forcé à entrer ici. Et pis encore de lui prêté des pouvoirs. Sur ce point, il y avait le chat qui accompagne souvent Ashe. Comment s'appelait-elle déjà ?

Le plus surprenant fut quand elle se leva pour montrer comment elle était entrée malgré le champ de protection. Elle passa sa main, puis son bras à travers la porte. Yoichi fut tellement surpris qu'il laissa échapper la pomme qui tomba sur le sol. Dans sa tentative d'isoler le suspect, il en avait oublié la porte. Elle finit par revenir plein de grâce s'asseoir devant lui.


« Quant à la cantine, ils ne veulent pas donner quoi que ce soit pour Lumi. Je t'avais bien dit que je n'étais que complice du crime, ce n'est pas pour moi que je viens ici, je ne suis pas une boulimique, contrairement à cette boule de poils. Oh, reprit-elle en se présentant, mais j'en oublie les bonnes manières : Moi, c'est Levenken, et il est rare de voir les voleurs consommer leur butin sur place ET interroger d'autres voleurs..... Que fais-tu donc ici ?

- Tu es gonflé de me parler comme ça, s'écria-t-il vertueusement. Bon, se reprit-il, je suis Yoichi et je suis venue ici car je me suis fait virer de mon cours. Il disait ça avec un tel naturel qu'on pourrait croire que c'est lui qui l'avait voulu. J'étais en chemin de la cantine quand j'ai senti que le bouclier avait disparu. J'avais d'abord pensé à un ennemi mais au final je suis tombé sur un duo encore pire. »

Cela dit, il était soulagé. Il pensait que c'était l'un des ennemis immortels d'Ashe qui étaient revenus. Et cette fille semblait tout sauf être une amie du Mal. Il allait poser quelques questions, juste pour être sûr. Même le plus doux des bergers pouvait tuer.

« Puisqu'on est aux présentation, d'où viens-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levenken Nominoë
Entre la mer et les étoiles
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Dim 24 Avr - 14:47

Levenken, légère et aussi difficile à cerner qu'un courant d'air frais en plein été, était amusée par la tournure de la conversation.
Certes, c'était un élève aussi. Certes, la conversation qu'ils tenaient à l'heure actuelle, était exactement le type d'échanges que l'on pouvait attendre d'une rencontre entre simples élèves, aussi maraudeurs soient-ils.

L'Océane nota que le jeune homme en face d'elle semblait très désinvolte et presque insolent, au vu de la manière dont il avait indiqué qu'il s'était "fait virer du cours".


"- Un ennemi ?"

Lélène jeta un coup d'œil amusé à son énorme chat d'argent.


"- Bon, le chat, OK, c'est un ennemi crédible."

Elle adressa un sourire radieux et ironique à Yoichi.

"- Quant à moi, eh bien, je suis de nature plutôt pacifiste en réalité, et je ne vois pas ce que tu entends pas "ennemi".

Remettons les choses dans leur contexte : Levenken était nouvelle et ne connaissait pas du tout ce monde pour le moins étrange.

"- Je suis, euh, comment dire, une fille normale, ou pas, qui vient d'Ecosse, et pour l'instant je ne connais pas grand-chose ni grand-monde ici. J'ai le sentiment que tout le monde n'est pas "normal" ici, en revanche. Moi, je ne me serais jamais jetée dans cette réserve si j'avais l'impression qu'un ennemi était à l'intérieur."

Elle ne trouvait pas cela très conscient, mais ce garçon devait juste être comme tous les autres, un casse-cou téméraire fort ambitieux.
Lumi, après avoir littéralement dévasté le paquet de pétales de jambon, revint se lover sur les genoux de son amie, tel un énorme coussin luisant et doux.
Levenken se demandait bien pourquoi il pensait qu'elle pouvait être "un ennemi", sans même la connaître. Certes, mieux vaut prévenir que guérir, mais de là à psychotter... Elle était cependant ravie de rencontrer un élève, le premier depuis qu'elle était ici. Même si pas du genre à se mêler aux foules.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoichi Ukitaka
♠ Loup céleste argenté ♠
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Mar 3 Mai - 12:44

Ses réactions étaient... étranges. Soit, elle - et son chat - venait d'un endroit dénué de violence et de bagarre, soit elle jouait très bien la comédie et se moquait de Yoichi. En son for intérieur, il convenait à contre-coeur qu'elle était disait la vérité sans aucuns détours, ni subterfuges. Elle raconta qu'elle venait du lointain pays d'Ecosse - qui n'en est pas vraiment un. Pourtant, en Ecosse, on se battait souvent, certes pour des raisons puériles mais quand même. Elle enchaîna en confiant qu'elle trouvait les habitants du domaine comme étrange, et en le traitant implicitement de casse-cou.

« Je suis rompu à ce genre d'exercices, et puis avant d'entrer j'avais scellé la pièce en neutralisant les pouvoirs de ceux à l'intérieur s'ils touchaient les murs. Et puis j'ai entendu la voix d'une jeune fille avec un rire magnifique, et à preuve du contraire aucuns méchants ne rient comme ça. »

Autant dévoiler ses pouvoirs, tout du moins une partie. Elle avait volontier - encore - montré les siens. Sans se rendre compte, Yoichi se détendit et relâcha sa concentration sur ce qu'il l'entourait. Il se pencha en avant pour observer Lev'.

« Tu es très étrange toi aussi, oh pas mal bien sûr. Mais tu sembles tellement... comment dire candide. Tu donnes l'impression que tu aime tout le monde, et qu'il t'aime pareil en retour. Et que quoi que tu fasses, on te pardonne. Là, en entrant, j'étais partie pour te prendre sur le fait et te dénoncer aux Directeurs mais j'en ai plus envie. C'est... perturbant, vraiment. »

Il parlait beaucoup, mais avec elle ça allait. Elle ne répêterait rien sur ce qu'il s'est dit ici, sans même lui demander. Lui qui doutait de la nature profonde quiconque l'approchait, il fut déstabilisé par cette jeune fille. Le temps filait lorsque la porte s'ouvrit en grand, dévoilant une femme aux formes généreuses arborant un air colérique. Bien évidemment, la réaction de Yoichi ne se fit pas attendre.

« Bordel, tout le monde entre dans la Réserve comme dans un moulin ! C'est fatiguant ! »

Un jour, il aura des problèmes un jour, mais là maintenant ça devenait certain.


HRP : Désolé pour l'atente, mes vieux avait pu la ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kami Reef

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 19/04/2011
Localisation : Ici, pas ailleurs

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Ven 6 Mai - 3:25

Kami stoppa net devant la porte de la réserve. Un truc semblait étrange, elle sentait qu’il manquait quelque chose. Ça aurait pu être seulement seulment une impression, mais, pour une fois, elle ne se trompait pas. Le bouclier avait disparu. « Une chance que je sois passée par ici… » s’était dit Kami avant de se mettre à réfléchir. La preuve que c’était utile : elle réalisa que si le bouclier n’était plus là, il devait y avoir quelqu’un à l’intérieur ou que quelqu’un était passé par ici. Fatiguée et commençant à déjà à perdre patience avant même de savoir ce qui se passait, elle ouvrit la porte pour voir si le voleur y était toujours. Il y était. Ou plutôt, ils y étaient : une fille, une espèce de chat gigantesque et un garçon. Ce dernier, tant qu’à lui, lâcha une phrase dont Kami se serait bien passée.

« Bordel, tout le monde entre dans la Réserve comme dans un moulin ! C'est fatiguant ! »

C’était la goutte qui faisait déborder le vase.

- Mais qu’est-ce que vous foutez ici ?! Sortez de ma réserve ! MAINTENANT !

La cuisinière n’était pas fâchée, seulement découragée. Être frustrée ne servait à rien et, en plus, ce n’était pas dans ses habitudes. Sans attendre de réaction de leur part, elle entra elle-aussi dans la réserve et les poussa à l’extérieur avec un petit coup de pouce de la part de son don (un bon coup de vent, rien de tel pour minimiser les efforts !). Ou du moins, elle réussit à faire sortir la fille et se vit dans l'oblgation de carréement pousser le garçon dehors. Apparement, le coup de vent n'avait pas eu d'effet sur lui alors elle dut le faire elle-même. Une fois la porte fermée derrière elle, elle les fixa, les poings sur les hanches, laissant son regard passer d’un à l’autre.

- Je veux savoir pourquoi et comment vous êtes entrés ici. Et ce que je vous avez pris, question je puisse m’arranger sans.

Rien de plus naturel, pas vrai ? Son ton était résigné, mais tout de même ferme. Il fallait savoir se faire respecter… Même si elle était à peine plus âgée qu’eux.

- Merde, si vous aviez faim, vous aviez seulement à me le demander et je vous aurai donné quelque chose, au lieu que vous veniez prendre de la nourriture en cachette !

Excusez le langage, mais Kami n’est pas toute rose. Et mettez vous à sa place : auriez-vous retenu ce petit mot de cinq lettres si vous veniez de découvrir deux voleurs dans votre garde-manger (ou votre maison, au choix) ?


Dernière édition par Kami Reef le Sam 7 Mai - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levenken Nominoë
Entre la mer et les étoiles
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Ven 6 Mai - 4:54

Levenken était amusée, son énorme Lumi vibrant de ronronnements sur ses genoux. Ce garçon ne semblait pas stupide, bien loin de là, d'ailleurs.
Elle fut très flattée lorsqu'il qualifia son rire de "rire magnifique", et précisa par ailleurs, avec un naturel étonnant, que c'était aussi pour cela qu'il était entré.
Il savait pertinemment, donc, qu'il n'y avait aucun de ces prétendus méchants ! Lélène lui jeta un regard taquin.

Son pouvoir était donc de neutraliser les pouvoirs ? Stupéfiant. Les doutes de la jeune Ecossaise étaient alors fondés, tous les élèves ici étaient comme elle, sauf que Yoichi, lui, avait des pouvoirs différents, et, en y réfléchissant, il devait en être de même pour tout le monde.

Puis il continua sa tirade, et qualifia Levenken d'étrange, candide, d'un bonheur imperturbable. Somme toute, il avait un esprit extrêmement aiguisé, ce garçon ! Rares étaient les gens qui la cernaient aussi vite.
Il est vrai que Levenken est la bonne nature optimiste et simple par excellence. Elle pardonne énormément, elle écoute, et non pas qu'elle soit candide, mais elle a un don d'empathie très élevé. Reine de la compassion, elle sait également prendre du recul, de manière presque systématique, et recadrer les situations, qu'elle qu'elles soient.


"-Tu s..."

Levenken avait commecé à répondre, mais ses paroles furent brusquement interrompues par l'ouverture inopinée de la porte.
Dans son cadre se tenait une femme, que l'Océane aurait qualifié de très jolie, mais là, une colère lasse déformaient les traits d'un visage franc, bienveillant et affirmé. Yoichi lâcha alors du tac-au-tac :


"- Bordel, tout le monde entre dans la Réserve comme dans un moulin ! C'est fatiguant !"

Ce qui eut pour don d'exaspérer nettement la femme aux courbes généreuses, qui leur demanda avec véhémence ce qu'ils faisaient ici.
Levenken allait répondre, toutefois la femme qui semblait gérer cet endroit décida, visiblement, de les flanquer à la porte. Levy se laissa transporter, ce qu'elle trouva plutôt amusant, dans le fond, bien que la force invisible qui les poussait ne soit guère délicate. Elle dématérialisa Lumipallo, afin qu'il ne tombe pas de ses genoux et qu'il reste avec elle. Évidemment, Lumi s'en rendait compte, mais ne réagissait pas vraiment, quant aux autres, il leur était tout bonnement impossible de repérer ce fait.

Une fois le seuil de porte passé, Lumi grimpa sur l'épaule de sa maîtresse, et cette dernière se retrouvait à côté de Yoichi, tous deux en face de la Gardienne de la Réserve, qui en protégeait jalousement la porte désormais close. Elle voulait leur sortir les vers du nez, et c'est l'Océane qui s'en chargea, toujours aussi légère et aimable, sans être interrompue, cette fois.


"- Bonjour ! Oh, eh bien, à voir votre réaction, ce coin est à vous... Je suis Levenken, et, lui c'est Lumipallo, et voici un de mes amis."

Elle expliquait tout cela comme si c'était une conversation autour d'une boisson à la terrasse d'un café. Elle n'avait pas hésité à présenter Yoichi comme étant désormais un ami, car elle le trouvait d'emblée fort sympathique.
Mais, elle se décida à ne pas mentir - comme elle pensait faire en cas de découverte - à cette femme, puisque de toute façon, si elle faisait partie du personnel, elle saurait tout sur eux.


"- En fait, il vous manque un paquet de pétales de jambon cru, et deux pommes."

Elle agita le trognon qu'elle avait gardé dans la main devant ce qui était de toute évidence la cuisinière (en chef ?)

"- Et, vous, vous nous auriez peut-être donné à manger, mais je suis venu pour Lumi, car à la cantine, j'ai essuyé un refus pour avoir de la nourriture pour lui. Car, oui, ce n'est pas mon ami qu'il faut blâmer, c'est moi, car aucune opposition ne me retient, je suis une passe-muraille. J'ai emmené ce garçon ici présent avec moi, car on avait décidé de voir comment c'était dedans, tous les deux, par la même occasion. Je suis sûre que pour nourrir votre animal, vous auriez fait de même. Mais tout de même, je vous fais mes plus plates excuses, tout vient de mon initiative. Votre champ de force a disparu quand nous avons ouvert la porte de l'intérieur."

Elle avait dit cela d'un ton serein, fixant la belle jeune femme bien dans les yeux. Et bien que détestant mentir, elle savait le faire avec un talent exceptionnel quant il fallait. Après tout, Yoichi ne l'avait pas dénoncée, donc elle le couvrait et l'innocentait entièrement dans ce mini-délit, un prêté pour un rendu. En espérant juste qu'il ne l'ouvrirait pas et ne ferait pas de boulette, d'ailleurs, elle lui glissa un regard en coin assez expressif, pour lui intimer de ne rien démentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoichi Ukitaka
♠ Loup céleste argenté ♠
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Mar 10 Mai - 15:17

Une fois sa tirade sortit, Yoichi s'ennuya. Quoi qu'elle fasse, cela ne le déridera pas; car une fois le frisson de l'interdit disparu et le fait d'être découvert, il ne restait rien. La femme, peu plus âgé qu'eux, tempêta et les fit sortir à l'aide de son don, enfin elle essaya avec Yoichi. Son propre don neutralisait celui de la gardienne, pour cela Yoichi sourit même transporté un peu durement en dehors de la pièce. Elle se planta devant eux, les poings serrés sur les hanches.

« Je veux savoir pourquoi et comment vous êtes entrés ici. Et ce que je vous avez pris, question je puisse m’arranger sans. »

S'arranger ? En plus d'être gardienne, elle insinuait qu'elle était aussi cuisinière. Tant mieux, se dit le blondinet, la nourriture laissait aller ces derniers temps. Cela le changerait temporairement de sa lassitude quotidienne. Ashe lui avait promit des aventures digne de son père, et depuis son arrivée, il ne faisait qu'étudier. Yoichi voulait crier à l'injustice. Pendant ce temps-là, la femme continuait de palabrer, quelle galère !

« Merde, si vous aviez faim, vous aviez seulement à me le demander et je vous aurai donné quelque chose, au lieu que vous veniez prendre de la nourriture en cachette ! »

Finalement, l'un d'eux parla, Lev pour être précis. Elle montra l'une des pièce à conviction - un trognon - et s'expliqua sur les motifs fumeux qui l'ont amenée à braver l'interdit. Qu'une personne aux cuisines avait refusé de lui donner un peu à manger pour le mastodante félin. Cela lui rvint tel un flash, Son ami le grand Directeur avait dit que quiconque réclamait de la nourriture pour leur familier devait être servi. Vu que lui aussi avait un chat - bizarre au demeurant, et indétectable à ses heures -, il avait promulgé cette règle. La chose qui l'étonna fut le travestissement de la réalité sur leur aventure à Lev et lui. Pourquoi donc faisait-elle ça ? Elle lui coula un regard en coin assez expressif sur le fait qu'il devait garder le silence. Une fois n'était pas coutume, il allait obeïr à cet ordre, un fait assez rare pour être souligner.

« C'est ce qui s'est passé, elle voulait le nourrir, et je me suis dit qu'il valait mieux être plusieurs pour entrer au cas où on était découvert. »

Il était pas très fier de son mensonge, non pas qu'il ait eu honte de mentir. Mais dans le fait que le mensonge ne soit pas très sincère, enfin il se faisait des idées. Il finit par croiser les bras derrière la tête. Suffisant à nouveaux, il enchaîna.

« Bon maintenant, c'est quoi la suite, hein ? Vous nous collez, ou alors c'est cool et on peut repartir ? Parce que je pense que vous aviez mieux à faire que tenir la jambe à deux élèves. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kami Reef

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 19/04/2011
Localisation : Ici, pas ailleurs

MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   Sam 14 Mai - 3:25

Kami passa une main dans ses cheveux, totalement dépassée. L’imbécile qui avait refusé de donner à manger au chat allait l’entendre, c’était certain. Elle relâcha la tension de son corps en soupirant et laissa retomber ses poings. Tout ça à cause d’un chat. Elle avait la légère impression que la jeune fille venait de mentir, mais le mal était déjà fait et qu’est-ce qu’elle pourrait faire pour changer la situation ? Rien du tout. Ou, du moins, rien ne lui venait pour le moment.

« Bon maintenant, c'est quoi la suite, hein ? Vous nous collez, ou alors c'est cool et on peut repartir ? Parce que je pense que vous aviez mieux à faire que tenir la jambe à deux élèves. »

Kami n’avait rien de particulier contre la fille, mais, lui c’était une autre histoire. Le respect, il ne connaissait pas ça ? Parce que plus bête que ça, c’était, aux yeux de la cuisinière, dur à battre. Elle l’avait l’envie folle de lui écraser sa poêle sur la tête… mais deux choses l’en empêchait :

1) Ce n’était pas son genre de frapper les choses (sauf pour se défendre, et même là…)

2) Elle perdrait son job si jamais elle le faisait, elle en était convaincue.

Ah, et, pour aider, elle n’avait pas de poêle avec elle.

Une fois assurée qu’elle avait retrouvé tout son calme, quelques secondes seulement après la « gentille » et « délicate » remarque « polie » du garçon, Kami se permit de répondre. Sa voix n’était pas ce qu’il y avait de plus amical, mais elle tentait au moins de se montrer plus gentille envers eux. La discipline, c’était pas son domaine. Son truc, à elle, c’était la cuisine, pas les gamins. Tant qu’à la raison du « pourquoi pas une voix amicale », c’était pour la simple et bonne raison que, lorsque Kami avait été à l’école, les profs qui voulaient se faire passer pour ses amis lui tapaient royalement sur le système. Mais, encore une fois, on s’éloigne du sujet.

- La suite ? Il n’y en a pas vraiment. J’ai jamais eu l’intention de vous coller et maintenant que j’ai eu une version de votre histoire et de pourquoi vous êtes ici, je vois pas ce que je pourrais faire d’autre que de vous laisser. Mais, j’ai une autre question pour toi.

Elle s’adressa au garçon.

- Tu sais te montrer un peu plus doux ? Je te demande pas de m’aimer ou d’être super gentil, mais juste d’être moins bête quand tu me parles.

Bon, la politesse n’était pas vraiment le côté fort de Kami, mais elle, elle essayait de ne pas le laisser paraître au moins. Tant qu’à lui et son attitude de je-m’en-foutiste, elle n’était pas vraiment d’humeur à l’endurer. Sans réellement attendre de réponse, ses questions semi-rhétoriques relevant plus d’une demande que de réelles question, elle porta son attention sur la fille, nettement plus agréable.

- Toi et ton copain, si vous voulez d’autres choses, venez me voir la prochaine fois, au lieu de vous infiltrer ici comme des voleurs, d’accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrée par effraction ? Mais pas du tout ! [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne nouvelle mais pas pour tout de suite!
» Un Séminaire? oui mais où? pour tout savoir! ici!
» Il paraitrait que les hommes sont des obsédés. Mais pas du tout, on pense juste beaucoup aux femmes !
» On dit du physique qu'il importe peu... mais pas pour tout le monde [TERMINE]
» Arawn Eolun [Normalement terminé, mais en relecture tout de même]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysterious Academy :: Academy :: La réserve-
Sauter vers: